Un sac à langer, c’est du genre indispensable pour partir en vadrouille avec un bébé, sauf que, comme souvent, le projet était dans un coin de ma tête pendant toute la grossesse, mais les travaux ont fait que ce sac était en pièces détachées un bon bout de temps.

Puis les travaux ce sont terminés, Pitchoun n’était pas décidé à venir pour autant alors je lui ai cousu son sac perso pour partir à la maternité ! J’ai donc cousu et terminé son sac la veille du départ, d’où le petit nom de ce sac à langer de dernière minute.

L’article dort dans les brouillons depuis fin septembre, les photos que j’avais faites ne me convenaient pas, j’ai enfin pris le temps d’en refaire tranquillement. Avec plus de 8 mois d’utilisation régulière à chaque sortie, je peux en parler !

Après avoir présenté plusieurs modèles à mon mari, on s’est décidé pour celui des mères taupes, il alliait esthétique et fonctionnalité, on ne voulait pas d’un sac à langer qui fasse trop sac à langer, ainsi quand Pitchoun aura grandit il pourra lui servir de sac de voyage pour partir en vacances chez ses grands parents (par exemple) !

J’ai fouillé dans mon stock de tissu dans le but de le coudre avec ce que j’avais et n’acheter que la mercerie, lorsque l’on voit la quantité de fermeture zip qu’il faut c’est déjà un petit budget. J’ai ressorti mon coupon de toile d’ameublement déjà utilisé pour ma robe Malevitch, les chutes d’une toile marron dans le quel je m’étais cousu un sarouel il y a une décennie et un coupon de simili cuir marron qui était initialement prévu pour un nouveau sac à main.

A l’intérieur du sac on retrouve une grande poche à compartiments élastiqués permettant de caler biberon, bavoir, flacon de liniment etc. Le sac à une bonne contenance, en effet, j’ai déjà réussi à y caser en plus du tapis de change nomade : la boîte de lait, une bouteille d’eau, une tenue de change complète, le nécessaire de toilette de Pitchoun y compris la cape de bain.

De l’autre côté une poche zippée que j’ai cousu en laissant volontairement le haut ouvert pour y glisser les couches et dans la partie qui se ferme j’y range les lingettes lavables et le petit sac pour mettre celles qui sont sales.

Sur le devant du sac, une grosse poche zippée elle aussi, j’ai un peu galérer à la coudre celle là, j’ai même hésité à ne pas la mettre mais au final elle s’avère très pratique pour y loger le carnet de santé de Pitchoun, nos portefeuilles, téléphones et les clés de la maison !

Enfin, au dos du sac une nouvelle poche, au tout début j’y avais mis le dossier pour la maternité, je ne lui trouvais plus d’utilité par la suite et finalement elle sert à embarquer le livre préféré de Pitchoun, en ce moment il s’agit de Regarde, C’est Papa ! regroupant textures, contrastes et reflets de quoi fasciner bébé.

La sangle est amovible et réglable, j’aurai dû en choisir une plus large car ce n’est pas très agréable sur l’épaule à la longue, rien ne m’empêche de la changer, mais je dois bien avouer que ce n’est pas ma priorité couture… de plus cela veut dire de changer aussi les mousquetons et l’anneau de réglage. À l’origine il y a un protège épaule mais je n’arrivais pas à poser le biais autour pour que ce soit propre, du coup je l’ai abandonné dans la poubelle !

En bref, je suis très satisfaite de ce sac à langer, j’ai même du plaisir à le prendre quand je me déplace et je suis fière de dire que je l’ai cousu quand on me pose la fameuse question à double tranchant « c’est toi qui l’a fait? »

En revanche, j’ai moyennement aimer le coudre, premièrement je ne suis pas une fan de la couture d’accessoire, ça me gonfle, vraiment. Mais les prix pratiqués dans le commerce pour un beau sac ont eu raison de moi !

Deuxièmement, le tuto donne les mesures du patron sans les marges de coutures, résultat une fois que j’avais bien dessiné toutes les formes, car oui, il faut tracer son patron selon les schémas, déjà ça m’a gonflé, j’ai coupé mes pièces et là je lit qu’il faut rajouter les marges… j’ai pesté, en vrai j’ai gueulé.

Troisièmement, les explications sont ce qu’elles sont… je me suis sentie seule à certains passages, notamment pour coudre la fameuse poche du devant… D’autant plus que c’est la première étape ! Une vraie galère et aucun conseil n’est donné pour facilité la tâche… le secret c’est de bâtir solidement !

Le sac est doublé mais d’après le tuto, au niveau de la fermeture on voit le surjet de même qu’à l’intérieur il faut finir au biais pour cacher les coutures d’assemblage.
J’ai donc fait à ma façon pour que la doublure intérieure soit cousue à part et assemblée par la fermeture du haut, ce n’était pas évident mais pas insurmontable pour un résultat très propre à l’intérieur, même si je vous l’accorde, je n’ai pas le nez sous la fermeture pour voir ce qu’il s’y passe 😉

Cela fait maintenant 2 mois  9mois qu’on l’utilise et il tient le choc, tant mieux vu l’énergie que ça m’a demandé à la veille de l’arrivée de Pitchoun et je ne suis pas certaine que je l’aurai fini après sa naissance…

Fiche Technique :

Patron : sac à langer des Mères Taupes – tuto gratuit

Tissus : toile triangles, marron et simili cuir – Mondial Tissus

Mercerie : fermetures zip, boucles, mousquetons et sangle – Mondial Tissus

10 commentaires à propos de “Le sac à langer de dernière minute

  1. Tu crois que ta sœur va venir au bout du sien toute seule ? Un affreux doute m’habite….

  2. Il est absolument superbe!! T’as galéré mais ça valait le coup ! Chapeau franchement car il y beaucoup de boulot !
    Pour ma part, j’en ai acheté ( je voulais qu’il fasse sac à dos ) dont je ne me sers pas… Finalement, j’ai cousu un grand sac type tote bag que je trouve plus pratique pour les petits voyages et j’utilise un sac cousu pour partir en Estonie et qui a les dimensions parfaites mais moins de poches que toi.

    1. Merci beaucoup ! J’ai galéré c’est sur, mais c’est beaucoup de satisfaction ce genre de projet, je le prends pour le moindre déplacement (enfin, non pas quand je vais sur le marché quand même) mais si je pars pour plusieurs heures oui, au moins j’ai tout ce qu’il faut dedans.

  3. On voit bien le travail que ça représente ! Il va servir longtemps, c’est donc un bon investissement temps/énergie. Effectivement il ne fait pas sac à langer et je comprends que tu le trimballes partout avec fierté !

  4. Il est super, ton sac à langer ! J’avoue que je ne voyais pas trop l’intérêt de ce type de sac avant d’en coudre un aussi. Je ne peux tout simplement pas m’en passer. Bravo pour ce gros boulot et cette jolie réalisation.

    1. Merci, j’attends avec impatience ton retour sur celui que tu as cousu, des fois que l’envie de me prenne de faire un deuxième sac.. ahem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *