Couture Femme

Ma Bruyère un peu spéciale

La chemise Bruyère est un patron de Deer&Doe. J’ai été conquise par le modèle dès sa sortie, j’avais par contre été sceptique sur la ceinture qui venait marquer la taille, je l’ai au bout du compte supprimée.

J’ai recopié le patron en 36 à la poitrine et 38 à la taille, en suivant les explications très claires d’Eléonore lors du Sew-along de la robe Sureau, le principe est exactement le même pour la chemise Bruyère.

D’habitude je n’ai pas besoin de ce genre de modification et cela n’a rien à voir avec la coupe de ce modèle mais est lié à mon changement de morphologie commencé il y a quelques mois et qui n’est pas prêt de s’arrêter. C’est également pour cela que j’ai fait sauter la ceinture que j’avais dans un premier temps cousue.

Pour autant je voulais quand même pouvoir continuer à porter cette Bruyère après, même si la piètre qualité de mon chambray m’effraie un peu en ce qui concerne la durabilité de ma chemise… au fil des lavages elle se dégrade et c’est bien pour cette raison que je me suis activée pour faire les photos avant que ça ne soit trop tard.

Je ne suis pas non plus très satisfaite de mon col, le thermocollant étant assez fin je trouve qu’il ne se tient pas très bien. Je chipote, je sais…

Dans la réalisation elle même, pas de grosse difficulté en dehors de la réalisation des fentes capucin, je n’avais pas thermocollé les pièces et le résultat était dégueu (pas d’autre mot), j’ai donc recoupé les dites pièces, thermocollé et recommencé, mais comme j’avais évidement déjà coupé l’ouverture, j’en ai un peu bavé et je trouve le résultat final sur une des manches assez limites, la qualité du tissu n’aidant pas, la couture comme à s’ouvrir…

J’ai choisi de mettre des pressions plutôt que des boutons et m’éviter la longue tâche de réalisation des boutonnières, c’est la version de la chemise Bruyère de Cécile qui m’a convaincue d’opter pour ce mode de fermeture extrêmement rapide à faire grâce à la pince Vario de Prym, et bien plus silencieux que le marteau !

Je ne pense pas que j’irai au bout de la grossesse avec cette Bruyère mais elle m’accompagne depuis le début du 2e mois déjà, j’ai entamé le 5e, et comme on peut le voir sur les photos, ça commence à être juste au niveau de la poitrine.
Pour vous épargner le calcul, nous attendons donc Pitchoun dans les deux dernières semaines de juillet (gardons un peu de mystère)

Fiche Technique

Patron : Chemise BruyèreDeer&Doe

Tissu : Chambray coton – Destock Tissus – Hennebont

Pressions : perlée – Mondial Tissus

26 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.