A l’heure actuelle ce porte cône n’existe plus, en effet dans le temps les cônes servant le moins prenait la poussière, certains commençait également à décolorer. Du coup je les range dans une caisse fermée à l’abri de la lumière.

Avant, j’avais « fabriqué » très rapidement un range cônes en carton, je n’ai pas pris la peine de le prendre en photos tellement c’était moche 😀

J’ai mis à profit mon temps libre du jour pour fabriquer un nouveau porte cônes, et je vous en fait profiter en images !


Il vous faut :

  1. une planche de bois 50 cm x 30 cm
  2. 28 clous de 10 cm Ø5mm
  3. 12 clous de 7 cm Ø3mm
  4. un marteau
  5. du papier à poncer
  6. de la peinture et un pinceau
  7. de quoi fixer le tout au mur (vis, chevilles, tournevis, perceuse…)
  8. facultatif : un homme costaud pour planter les clous quand y arrive pas

Coût de l’opération :

j’ai tout pris chez Leroy Merlin

planche en bois : 200x30cm découper sur place en 4 morceaux : 11,80€ soit 2,95€ la planche

les clous : c’est du vrac, j’ai rempli un sachet moyen : 3,10€

la peinture : petit pot testeur Luxens, coloris Vendanges pour moi, made in France, 75mL écolabel, 83% d’origine naturelle : 2,50€

Total matière première : 17,40€ en comptant la planche complète, ou 8,55€ en comptant que ce qui a vraiment été utilisé. Sachant que la peinture il en reste et que les 3 autres planches serviront à autre chose (étagères…)

Le reste j’avais déjà chez moi.


J’ai sauté quelques étapes quand j’ai pris les photos :

on commence par tracer les repères pour placer les clous, vous avez le droit à un très beau dessin 😀

en premier on fait des repères au crayon à papier à 3,5 cm du bord, puis tout les 7 cm, sauf la rangée du haut : après le dernier repère on en fait un à 3,5cm. puis tout les 2 cm à l’horizontal (si c’est pas clair, demander moi !)

puis on préperce avec un des petits clous à chaque repère pour marquer l’emplacement de chaque clous. on gomme tout, ce qui nous donne cela sans les trais !


Note : je ne l’ai pas fait et j’ai un peu galérer pour la fixation, je vous conseille donc de faire vos trous pour la fixation (dans les coins opposés en haut ou en diagonale) à ce stade !

ensuite on ponce délicatement là ou il y a besoin, afin d’éviter les échardes !

on peint :

on cloute pour de vrai (facultatif : soliciter son cher et tendre pour nous aider dans cette tâche pas si facile que ça)

à cause des vibrations les clous ressortent, il faudra donc redonner un petit coup dessus à la fin pour qu’ils restent en place 😉

 

il n’y a plus qu’a percer les coins, pour ma part j’ai uniquement fait le coin haut gauche et bas droit… un peu feignasse, ce n’est pas pour ce que ça va peser une fois rempli ! et le fixer au mur (préalablement percer et cheviller ! facultatif : demander l’aide de l’homme de la maison, le mien m’ayant gentiment dit de me débrouiller seule sur cette étape…)

 

vous constaterez par la même occasion que la tapisserie n’est vraiment pas chouette, mais ce sera mon chantier de l’été à venir!

et une vue de la partie rangée de mon petit « atelier »

 

ce porte bobines fait aussi option « accroche glissière » et « porte porte-manteau » 😉

5 thoughts on “tuto : Le porte bobines”

  1. Wouahhhh !!!
    Sympa ton coin couture, m’etonnes pas que tu y fasses tout plein de jolies choses
    J’attends le miens de porte bobines, c’est mon homme qui a voulu le faire… En même temps, je vais devoir lui coudre une « softbox », alors il pouvait bien, non mais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.